Grilles studiométriques 6e : conjugaison, vocabulaire et orthographe

Cette année, j’ai utilisé les grilles studiométriques, découvertes l’été dernier, et elles ont franchement bien fonctionné pour le travail du vocabulaire et de la conjugaison. Le travail fréquent du vocabulaire s’est senti dans les rédactions : les élèves employaient les mots appris, même quelques mois après la première vision de ceux-ci. Cela change clairement du mot que l’on voit une seule fois dans la séquence et qui est aussitôt oublié après. Quant à la conjugaison, j’ai réellement vu les apports lors des cours de grammaire. L’analyse grammaticale était bien meilleure : détection des verbes ET des participes passés beaucoup plus sûre. Les élèves ne mélangeaient plus (ou beaucoup moins) les verbes avec d’autres natures. Ils ont également compris que lorsqu’ils voyaient un participe passé, ils devaient regarder si un auxiliaire le précédait. Bref, pour une REP, nous avons bien travaillé et je suis content !

 

L’an prochain, je remets le couvert en incluant des dictées de mots hebdomadaires, fondées en grande partie sur l’échelle orthographique Dubois Buyse. J’avais fait quelques dictées de mots en AP cette année et cela plaisait aux élèves. Déjà, c’est assez simple à faire, ça leur rappelle la primaire et ça les met en confiance. C’est une mémorisation simple qui ne demande pas d’analyse grammaticale. Bien évidemment ces mots seront employés dans les rédactions. Ils ne sont pas appris pour être appris : ils devront être utilisés tout au long de l’année. Les élèves les retrouveront aussi dans quelques dictées.

 

Concernant les grilles studiométriques :

 

Mon projet 6e pour la rentrée :
Cliquez pour consulter.

3 Comments

  1. ggunice

    11 July 2017 at 16 h 43 min

    Intéressant ! Comment les mots ont-ils été choisis, c’est en lien avec les textes de littérature étudiés en classe ?
    Merci d’avoir fait partager cette méthode.

    GG (Littérature Portes Ouvertes)

    1. cprabel

      12 July 2017 at 7 h 51 min

      En début d’année, je demande aux élèves d’acheter un cahier qui sera le cahier de vocabulaire. Nous numérotons chaque mot rencontré dans les textes, à l’oral ou dans les séances thématiques de vocabulaire. J’axe surtout les mots qui serviront dans d’autres matières (notamment en histoire) et dans la vie courante. Les mots rencontrés doivent (pouvoir) être employés dans les rédactions et à l’oral. Je tiens un fichier informatique par classe dans lequel les mots sont numérotés et les définitions données. Cela me permet de m’y retrouver facilement lorsque je donne les mots à apprendre. Au fil des mois, je leur demande de revoir des mots que nous avons vu en début d’année. Le travail de la mémoire est actif avec les grilles studiométriques. L’objectif est d’empêcher l’élève d’oublier et de consolider ses apprentissages. Pour progresser, il faut répéter. C’est donc ce travail qui est demandé.

Leave a Reply

%d bloggers like this: