Mémento orthographe

Mémento orthographe

I/ HOMONYMES

a (=> avait) / à

ou (=> ou bien)/ où

ce / se (devant un verbe) / ceux

cet / cette

-é (-ée, -és, -ées) / -er (=> remplacer par un verbe du 3ème groupe, par ex. prendre / pris)

et / est / ait (subjonctif présent de « avoir »)

ces / ses /c’est/ s’est

plutôt (=> de préférence, assez)/ plus tôt (vs plus tard)

quand (NB : quand même) / quant à/au/aux

quoique (=> bien que) / quoi que (=> quelle que soit la chose que)

quel que (=> devant un verbe) / quelque (=> devant un GN)

qu’elle (=> qu’il) / quel

par ce que (=> par la chose que) / parce que (=> pour la raison que)

II DIFFICULTES LEXICALES

A/ Mots fréquemment mal orthographiés dans les copies d’élèves

apercevoir

approuver

notamment

parmi

moins

champ

piédestal

développement

rhétorique

métaphore

synonyme

antonyme

occurrence

récurrent

philosophe

un travail / il travaille

B/ Cas particulier d’orthographe d’usage

charrette / chariot

coller / accoler

combattre / combatif

consonne / consonance

donner / donateur

folle / affoler

homme / homicide

honneur / honorer

imbécillité / imbécile

patronner / patronat

rationnel / rationalité

siffler / persifler

sonner / sonore

C/ Adverbes en -ment

1/ -ement

lentement => formé sur l’adjectif au féminin « lente »

bêtement, lourdement, légèrement, rapidement… (exceptions : précisément, profondément)

2/ -ment

poliment => formé sur la terminaison des adjectifs en -ai, -é, -i, -u

vraiment, éperdument, aisément… (exception : gaiement ou gaîment)

3/ -emment

apparemment => formé sur l’adjectif « apparent »

prudemment, évidemment, négligemment, violemment…

4/ -amment

notamment, puissamment => formé sur le participe présent (« notant ») ou l’adjectif en -ant « puissant »

couramment, méchamment, suffisamment, brillamment…

D/ vingt, cent, mille

« Vingt » prend un « s » quand il est multiplié par un autre nombre et qu’il n’est pas suivi d’un autre adjectif numéral.

– quatre-vingts (80) / quatre-vingt deux (82)

« Cent » prend un « s » quand il est multiplié par un autre nombre’ et qu’il n’est pas suivi d’un autre adjectif numéral.

    • deux cents (200) / deux cent un (201)

« Mille » indiquant le nombre est invariable.

Vingt mille lieues sous les mers

III/ Les accords

A/ Accord de l’adjectif qualificatif

Règle d’accord

L’adjectif qualificatif s’accorde en genre (masculin ou féminin) et en nombre (singulier ou pluriel) avec le nom ou le pronom auquel il se rapporte. Procédure de vérification : poser la question « Qui est… ? /Qu’est-ce qui est… ? ».

Ex. une jolierobe (fonction de l’adjectif : épithète du nom) ; Cette actrice, arrogante, est déplaisante. (fonction de l’adj. « arrogante : adj. apposé au nom ; fonction de l’adj. « déplaisante » : attribut du sujet).

Quelques cas particuliers

1/ Coordination avec « ou »

On demande pour cet emploi un homme ou une femme âgés.

=> Si les mots sont séparés par la conjonction de coordination « ou » et s’il n’y a pas une idée d’opposition, l’adjectif prend la marque du pluriel s’accordant avec les deux termes qu’il relie.

Elle fait preuve de naïveté ou de malice extraordinaire.

=> Si l’un des mots exclut l’autre, c’est-à-dire si la conjonction « ou » évoque une idée d’opposition ou de nuance, de choix nécessaire (« ou » dit exclusif), l’adjectif s’accorde avec le dernier terme.

2/Nom suivi d’un complément de détermination : c’est le sens qui détermine l’accord (accord logique).

Ex. Une colonie de fourmis noires ; Des fautes d’orthographe faciles à éviter.

3/ « Nu » et « demi »

Je suis nu-tête (invariable).

Elle est tête nue.(variable)

Une demi-heure (invariable)

Il est huit heures et demie. / Trois litres et demi. (variable en genre uniquement)

4/ Accord avec les expressions « des moins, des mieux, des plus » : l’adjectif se met généralement au pluriel.

Ex. C’est une ville des moins polluées. (mais : « C’est l’une des villes les moins polluée.)

5/ Cas particuliers

Cinq adjectifs ont deux formes au masculin : beau/bel ; fou/fol ; mou/mol ; nouveau/nouvel ; vieux/vieil.

=> On dit « bel, fol, mol, nouvel, vieil immédiatement devant les mots dont l’initiale est une voyelle ou h muet.

Ex. un bel objet, un fol amour, un mol édredon, le nouvel an, un vieil homme.

B/ Accord des adjectifs de couleur

1/ L’adjectif simple désignant la couleur est variable : des fleurs blanches.

2/ L’adjectif de couleur, suivi d’un nom ou d’un autre adjectif, est invariable : une robe bleu clair, des vestes gris foncé.

3/Si la couleur est désignée par un nom pris adjectivement, simple ou composé, celui-ci est invariable sauf rose, mauve,fauve,pourpre, écarlate.

Ex. des yeux noisette, des habits marron, des verres orange, un tailleur aux rayures marine, des cheveux poivre et sel

Mais : des chemises roses, des rideaux écarlates

C/ Accord du verbe avec le sujet

1/ Règle générale : Le verbe s’accorde en nombre et en personne avec son sujet ou ses sujets. Procédure de vérification : poser la question « Qui + verbe ? / Qu’est-ce qui + verbe ?

2/ Sujet inversé

Ex. Jacques, assuraient ses amis, était parti à la campagne.

3/ Sujet collectif

    • Avec un sujet collectif précédé de un ou une, on fait l’accord avec le collectif (le noyau du GN) ou son complément suivant l’idée qui domine dans la pensée de l’énonciateur.

Ex. Une bande de singes s’échappa du zoo. / Une bande de singes s’échappèrent du zoo.

=> Même règle pour : une troupe de, une foule de, une multitude de, un paquet de, un certain nombre de, une centaine de, une infinité de, une nuée de, etc.

    • Avec un sujet collectif précédé de l’article défini (le, la, les), d’un démonstratif (ce, ces, cet, cette) ou d’un possessif (son, sa, ses), l’accord se fait avec le collectif (le noyau du GN).

Ex. La bande de singes s’échappa du zoo.

    • La plupart, beaucoup, peu, combien, assez, tant, trop, etc. sont suivis du verbe au pluriel.

Ex. La plupart des élèves ont réussi le contrôle.

    • Tout le monde suivi du singulier : Tout le mondeest venu me voir.
    • Peu de, un peu de suivi du singulier ou du pluriel : Un peu de connaissances suffit / suffisent

4/ Difficultés diverses

a) C’est moi qui ai signé le contrat. / C’est nous qui avons

b) Jacques et moi(= nous) aimons le ski. / Brigitte et toi (= vous) aimez la danse.

c) Nous ne sommes pas de ceux qui disent du mal de leurs voisins. => Antécédent du pronom relatif « qui : « ceux » (3ème pers. du pluriel).

d)L’homme comme la femme circulaient à bicyclette. => « comme » a valeur de « et » (idée d’addition).

Le paysan, comme le marin, se confronte parfois rudement aux éléments naturels. => « comme » a valeur de comparaison.

e) Soit, peu importe, qu’importe, vive : accord au singulier ou au pluriel (au choix).

Ex. Peu importe (ou importent)les difficultés !

D/ Accord du participe passé sans auxiliaire

E/ Accord du participe passé avec avoir

F/ Accord du participe passé avec être

G/ Accord du participe passé des verbes pronominaux

 

Source : blog.crdp-versailles.fr/corneillecoursfrancais/index.php/post/09/09/2014/Memento-orthographe

VIII/ Verbes essentiellement pronominaux

IX/ Participe présent et adjectif verbal

Leave a Reply