Madame Bovary, Flaubert

Charles Steuben, La liseuse, 1829, mba Nantes.

Madame Bovary est au programme de la classe de Terminale Littéraire. Voici quelques ressources utiles.

  • Histoire littéraire :

– Roman et représentation du réel au XIXe siècle

  • Pour travailler à partir des brouillons :

– http://www.bovary.fr/ : ce site, géré par l’Université de Rouen, permet l’accès à l’intégralité du manuscrit de Madame Bovary.

– Travailler au lycée avec les brouillons de Madame Bovary, par Danielle Girard : http://flaubert.univ-rouen.fr/bovary/atelier_lycee/accueil.html

  • Podcasts France Culture :

– Madame Bovary, c’est qui ?

– Analyse de Madame Bovary par Patrick Dandrey, professeur à la Sorbonne.

– Monsieur Bovary, Flaubert

  • Réécritures et prolongements du roman :

Contre enquête sur la mort d’Emma Bovary, Philippe DOUMENC. 

Elle s’appelle Emma Bovary et son histoire est célèbre. Amoureuse de l’amour, elle a vécu d’illusions, trompé son mari et ruiné son ménage. Dans un geste de désespoir, elle se tue en absorbant une forte dose d’arsenic – c’est du moins ce que prétend Flaubert. Or c’est un fait reconnu que l’arsenic, en une seule prise, n’est presque jamais mortel…
Voici ce qui s’est réellement passé : au chevet de la jeune femme, deux médecins ont été appelés. L’un relève des traces discrètes de contusions ; l’autre pourra témoigner des derniers mots chuchotés par Emma : “Assassinée, pas suicidée.” Deux policiers de Rouen sont dépêchés à Yonville afin d’élucider l’affaire. Et voilà bientôt plusieurs suspects : un mari cocu, un prêteur sur gages, deux femmes de caractère, un cynique libertin, un pharmacien concupiscent…
Dans le décor médiocre et petit-bourgeois où Emma suffoquait d’ennui, Philippe Doumenc orchestre une contre-enquête brillante et talentueuse qui nous révèle enfin ce que Flaubert lui-même feignait d’ignorer.
Philippe Doumenc, qui a fait carrière dans l’aviation longcourrier, vit à Paris. Il est l’auteur de trois autres romans – Les Comptoirs du Sud (Seuil, prix Renaudot, 1989), En haut à gauche du paradis (Seuil, 1992), Les Amants de Tonnégrande (Seuil, 2003) – et d’un recueil de récits : Un tigre dans la soute (Actes Sud, 2008).

Mademoiselle Bovary, Raymond JEAN

Voici qu’un beau jour le maître livre de Flaubert tombe dans les mains de Berthe, la fille de Mme Bovary, ouvrière dans une filature normande. Emoi, fureur, curiosité poussent la petite à prendre le chemin de Croisset pour demander à l’écrivain compte de son outrecuidance. On peut imaginer la stupeur de celui-ci qui tombe pourtant sous le charme de l’intrépide jeune fille. De leur brève relation, tout empreinte de tendresse, de sensualité, de complicité, la servante et le perroquet seront témoins et parfois complices. jusqu’au jour où… Quel écrivain n’a rêvé de s’introduire avec une affectueuse irrévérence dans un chef-d’oeuvre qu’il admire, et d’y bousculer un peu l’ordre des choses ? Avec ce pétillant récit, où il inverse fiction et réalité, Raymond Jean l’a fait. En gourmet.

  • Adaptations télévisées et cinématographiques

– Madame Bovary, un film de Claude Chabrol (1991) : https://www.youtube.com/watch?v=6Obj8rCj2T0

– Gemma Bovery, un film d’Anne Fontaine (2014) : https://www.youtube.com/watch?v=gJoAVPevyX8

  • Divers

– Séminaire académique sur Madame Bovary de Flaubert (2014) : https://webtv.univ-rouen.fr/channels/#2014-seminaire-academique-sur-madame-bovary-de-gustave-flaubert 

Proposition d’un itinéraire rapide de lecture

Leave a Reply